Déconnection -Desconexión

Déconnection joue avec la confusion que provoquent les limites diffuses qui existent aujourd’hui entre l’intime et le public. C’est précisément dans l’incapacité de faire la différence entre les deux sphères où réside un des plus grands mal endémique de notre société, c’est-à-dire : la solitude convertie à un phénomène de masses.

Dans Déconnection, Reyes représente l’individu moderne qui en résulte. Cet individu qui, comme le remarque Hannah Arendt, a été dépossédé de la capacité de voir et entendre les autres, d’être vu et entendu par eux. En définitive un individu enfermé dans la subjectivité de sa propre expérience singulière*.

 

* Voir dans : Arendt, H. La condition humaine. Madrid, Paidós, 2010. Pg.67.

Fiche technique

Vidéo-performance

Durée 2´33″

2015