Guérite-Garita

Derrière le réalisme perturbateur de Guérite, proche de l’abject et du voyeurisme, se cache un essai cru de bouleverser la répression de ces instincts et nécessités qui, traditionnellement, ont été stigmatisées. Une répression qui, sans doute, constitue la phase préliminaire de notre condamnation*.

Guérite es une invitation à suivre le conseil de Walt Whitman et vivre comme les animaux et arrêter de nous plaindre de nos pêchés et imperfections**. C’est le coup de pouce nécessaire qui nous emmène, en paraphrasant à René Char, à développer notre rareté légitime. Guérite est, selon les paroles du propre auteur, un saut en trampoline qui tombe d’un rocher, nécessaire et inévitable***.

 

* Voir en : Freud, S. Le mal être de la culture. Allianza, Madrid, 2011. Pag.230.
** Voir en : Mumford, L. Histoire des Utopies. Pepitas de Calabaza, Logroño, 2013. Pag. 25.
*** Citation extraite de conversations et entrevues avec l’auteur.

Fiche technique

Vidéo-performance

Durée 1´09″

2017