Tabouret-Taburete

Dans Tabouret, Reyes amène sur son terrain cette recommandation de Cézanne d’affronter la complexité de la nature en la réduisant au cylindre, au conne et à la sphère. De même, Tabouret revisite des traditions comme le collage cubiste où les objets, selon les paroles de Juan Antonio Ramirez, ne simulent pas être ce qu’ils ne sont pas bien qu’ils fonctionnent d’une autre manière, dans un contexte différent à l’original.*

Cette recontextualisation formelle sert ici à Reyes d’alibi pour remettre en question des concepts et des idées récurrentes dans son discours poétique, comme sont, dans ce cas, la stabilité, l’équilibre et la décomposition même des objets.

 

* Ramirez, J.A. El objeto y el aura. (Des)orden visual en el arte moderno. Madrid, Akal, 2009. Pág. 109.

Fiche technique

Objets divers, acrylique, crayon et spray

145 x 145 x 30 cm

2016