Tout-puissant-Todopoderoso

La série Tout-puissant reprend un des thèmes les plus universels et récurrents de l’art : le nu. Cependant, Reyes le fait depuis une perspective clairement éloignée des canons traditionnels. De cette manière, Tout-puissant s’éloigne de toute idéalisation du nu, et même plus, le corps humain n’est pas utilisé ici comme véhicule pour atteindre la beauté sinon, comme l’on fait des artistes comme Schiele, il est pris comme excuse pour dénuder ce qui se cache sous notre peau.

Dans la série, Reyes arrête et congèle ce moment, presque insondable, où la subite apparition d’un sentiment irrésistible et irréductible s’empare de nous. En définitive, Tout-puissant est le portrait dévastateur de la passion, ce bastion de ce qui n’est soumis à aucun contrôle, cette marque du désordre, de l’excès, où les individus et les sociétés s’inondent et se perdent*.

 

* Voir le prologue écrit par Lourdes Ortiz dans : Trías, E. Tratado de la pasión. Delbolsillo, Barcelona, 2006. Pag.9.

Fiche technique

Collage, acrylique, spray, crayon et pastel

221 x 312 cm

2015